Skip Navigation

Languages Available

  1. English
  2. Français
  3. 中文

Government of Mauritius

Quick Links

Bookmark and Share Print this page

Newsletter Decembre 2017 - 2017 en Rétrospective & Les Perspectives pour 2018

EDITORIAL

Cher Investisseurs,

Nous arrivons au terme d’une autre année mouvementée. Comme chaque année, 2017 a été marquée par une série de chocs et de surprises, nouant ensemble l'espoir d'un avenir économique meilleur avec la stabilisation des principaux indicateurs après une longue période de forte volatilité.

En fait, cela résulte du fait qu’on a pu saisir les bonnes opportunités prises au bon moment. La crise traversée a mis au grand jour l’obsolescence des méthodes pratiquées dans la conduite des affaires, forçant chacun à innover et à trouver des moyens plus efficients pour augmenter la profitabilité des entreprises.  

La Fintech a engendré une véritable rupture de l'écosystème financier global. Les distributed-ledgers, blockchain, contrats intelligents, les API et robo -conseillers ont rendu un éventail d'activités redondantes en éliminant la nécessité de l’intermédiaire. Dans le même temps, les initial public offerings,l'organisation autonome décentralisée et les crypto-monnaies offrent une alternative intéressante aux systèmes traditionnels.

Cette tendance anti - établissement est également visible dans l'essor de l'économie du partage, connue également sous le nom d'économie collaborative. Le succès des entreprises comme Uber, AirBnB, Snapgoods ou UberEats marque une ère d'anarchie organisée qui réduit au minimum l'intervention de l'État, des régulateurs et des multinationales établies dans le fonctionnement traditionnel d'une économie.

L'énigme, bien sûr, réside dans la réconciliation des objectifs de l’Etat en termes de protection des consommateurs et de réglementation, contre l'innovation portée sur l’amélioration des processus existantes.

L'année 2017 a vu des de l’innovation coté politiques Gouvernementales à cet égard, basées sur le principe selon lequel l'innovation ne doit pas être limitée, mais plutôt guidée.

La Regulatory Sandbox Licence, bien qu'annoncée l'année précédente, a pris son envol en 2017, avec un nombre impressionnant de projets réalisés par des développeurs du monde entier démontrant leur intérêt pour utiliser le cadre institutionnel et réglementaire de Maurice pour mettre en place des activités dans divers domaines tel que le financement participatif, ou un système de gestion d'identité.

5 licences ont donc été émises par le Board of Investment au cours de l'année après analyse minutieuse des risques et avantages associés aux projets respectifs. Travaillant en étroite collaboration avec les régulateurs, des termes et conditions respectueux de la nécessité de protéger les consommateurs et la bonne réputation de nos juridictions ont été rédigés. Le BOI s'efforcera de formuler des lignes directrices basées sur les activités qui engloberont une grande variété de projets dans le domaine de la Fintech et de s'assurer que nous n'attirons que des projets crédibles et qui permettent à notre économie d'en tirer le meilleur parti.

Le BOI a énormément concentré ses efforts au cours de l'année sur des initiatives pour développer des secteurs nouveaux, étant donné le besoin constant de réinventer notre structure économique. Un atelier sur la biotechnologie marine par exemple a été organisé pour comprendre comment utiliser au mieux nos ressources de la vaste ZEE pour développer des produits de niche.

L'amélioration de l'environnement des affaires était également un domaine d'action clé pour le gouvernement. Après plusieurs années de terne performance dans le rapport Doing Business de la Banque Mondiale, l'hémorragie a été stoppée à la suite d'une opération agressive menée par le BOI pour éliminer les goulets d'étranglement administratifs obsolètes. Le résultat a été remarquable, l'Ile Maurice se classant 25ème au monde dans le dernier classement.

Parallèlement, l'organisation a poursuivi ses efforts pour faciliter l'investissement. Un niveau record d'IDE est prévu pour 2017 et, pour l'année prochaine, basant sur les efforts de marketing du BOI et liste existante de projets, ce montant devrait être encore dépassé.

Les efforts de l'organisation ont été récompensés à travers le monde. Au début de l'année, le BOI a remporté Indian Ocean Rim Association (IORA) Investment Awards 2016 pour la meilleure agence de promotion des investissements dans la région de l'océan Indien. Le BOI a également été récompensé pour le meilleur projet d'investissement dans la région de l'Afrique australe pour la deuxième année consécutive lors des Annual Investment Meeting (AIM) Investment Awards. Au cours des derniers mois, le BOI a aussi remporté le Prix des Nations Unies 2017pour la promotion de l'investissement dans les SDG et la meilleure destination de tournage de l'année. Ce prix a été décerné par le "International Film Business Award" lors de la 3ème édition d'Indywood Film Carnival. L'organisation a également été élue en tant que nouveau membre du Comité directeur de WAIPA pour l'Afrique subsaharienne.

L'institution est maintenant appelée à faire la transition vers le Conseil de développement économique suite à sa fusion avec la FSPA et Enterprise Mauritius, il est important de réfléchir à la contribution de la BOI au cours de ses 16 ans d'existence pour façonner la structure économique actuelle l'ont rendu possible. L'institution a été un allié solide du gouvernement pour mettre en place les bonnes stratégies et les mettre en œuvre, et son personnel s'efforcera de faire de même au cours des prochaines années.

Un bref aperçu des principales activités en 2017 est inclus dans cette édition du bulletin, ainsi que certaines orientations stratégiques de l'institution pour l'année prochaine.

Pour terminer, au nom du Conseil d'administration et du personnel du BOI, je voudrais exprimer mon appréciation pour le soutien de toutes les parties prenantes au cours de l'année et je vous souhaite à tous un joyeux Noël et une heureuse année 2018.

Ken Poonoosamy
Directeur Général

En savoir plus